AGERIE Tassili du Hoggar didiermasset.com
         
AGERIE Tassili du Hoggar
Hoggar est une transcription française du terme arabe جبال هقار (djebel Haqar) qui vient lui-même du touareg Ahaggar dont le pluriel Ihaggaren désigne la classe noble chez les Touareg du Hoggar. Traversé par le tropique du Cancer à 80 kilomètres au nord de Tamanrasset, en Algérie, le Hoggar couvre une superficie d'environ 50 000 km2.
À l'est de Tamanrasset s'élève à plus de 2 000 mètres d'altitude un plateau érodé de 250 kilomètres de diamètre composé de coulées de lave, l'Atakor du Hoggar, et sur lequel se dressent des volcans dont l'altitude avoisine les 3 000 mètres. Le point culminant du massif, le Tahat avec 2 918 mètres d'altitude, est aussi la plus haute montagne du pays. Le relief escarpé composé de pitons et de falaises de basalte et de porphyre constitue un lieu apprécié d'escalade.
Les températures élevées de l'été contrastent avec celles d'hiver où il peut geler ; les pluies sont rares. Toutefois, ces conditions climatiques inhospitalières sont moins extrêmes que dans le reste du Sahara et le Hoggar constitue un lieu de vie de certaines espèces animales et végétales qui permettent de différencier ces montagnes du reste du Sahara. À l'Assekrem, à 80 kilomètres à vol d'oiseau de Tamanrasset, se trouve l'ermitage de Charles de Foucauld, un des nombreux ermites chrétiens qui vécurent au Hoggar ; Foucauld s'y installa en 1911.
Le Hoggar constitue aussi les terres ancestrales du groupe Touareg Kel Ahaggar. Près de la ville de Tamanrasset, dans l'oasis d'Abalessa, se trouve le tombeau de Tin Hinan, une matriarche qui serait l'ancêtre des Touaregs du Hoggar.
Le massif du Hoggar abrite l'olivier de Laperrine dont il reste quelques exemplaires dans la région du mont Akerakar. Ces végétaux menacés d'extinction sont proches de notre olivier d'Europe et sont réfugiés dans des fonds d'oueds (vallées de torrents plus ou moins asséchés).
Top