Biographie - Didier Masset
Biographie

 

Baigné depuis mon enfance dans un monde d’images avec un père libraire, je découvre la photographie vers l’âge de 15 ans. Mon regard s’ouvre au monde à travers des revues et des magazines tels que « ZOOM ». C’est principalement à travers cette revue que ma passion pour la photographie est née.

Ma formation initiale passera par des études en Arts Graphiques, des cours de typographie et mise en page ainsi que de communication graphique et visuelle. Je finirai par un cursus d’Histoire de l'Art à l'Ecole du Louvre et une collaboration de 15 ans avec le Ministère de la culture et de la communication. Après ces années d’expérience dans ce domaine, ma passion pour la photographie se concrétise et mon regard se tourne principalement vers l’humain, le fait social et ses multiples diversités culturelles. Petit à petit, au fil de mes voyages, je m’imprègne et construis un carnet de voyage photographique de l’homme et de son espace.

Décoré par Frédéric Mitterrand (Ministre de la Culture et de la Communication) de Chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres pour contribution et service à la Culture Française (promotion janvier 2011).

Découvrir d'autres contrées, d'autres villes et rencontrer des hommes et des femmes pendant mes voyages est une richesse et un privilège. Partager et s'imprégner de cultures différentes, ouvrir son esprit et échanger c'est aussi mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons et par la même se construire. De cette philosophie est né mon goût de la photographie, ne sachant ni peindre ni dessiner et étant un piètre conteur c'est pour moi un moyen simple de transmettre aux autres ce que je ressens en pérégrinant à travers le monde. Ce moyen technique et artistique qu'est la photographie me permet à travers des expositions de faire passer un peu de ma sensibilité à ceux qui regardent mes photographies. Dans ma démarche artistique j'ai toujours gardé à l'esprit l'intégrité et le respect des personnes et des lieux lors de mes prises de vues. Il m'est d'ailleurs arrivé de ranger mon appareil dans certaines situations, je ne suis pas un voleur d'âme!

Une petite anecdote pour finir et expliquer pourquoi je suis là, un jour ou je montrais mes photographies à une amie psychologue, elle me regarda et me dit "ne sois pas égoïste montre ton travail". Depuis ce jour qui fut un déclic "photographique bien sur", je poursuis ce chemin, ceci expliquant peut être cela?   

 

                                       
              
Top